Historique des systèmes de retraite au Québec

vieillards

Quels sont les règles et les programmes gouvernementaux concernant les retraités depuis les années 1950?

Avant 1950

L’âge normal de la retraite était fixé à 70 ans alors que l’espérance de vie au pays était de 66 ans environ. Il n’existait alors qu’un soutien fédéral, en cohabitation avec une Loi sur les pensions aux employés de compagnies mais le provincial n’avait pas encore de programme. Le Canada offrait une pension de vieillesse uniquement pour les gens dans le besoin.

Années 1950

Le Canada a bonifié la Sécurité de la vieillesse (SV) afin d’offrir le programme à tous les gens de 70 ans et plus sans distinction. Les REER étaient mis en place mais pour les travailleurs autonomes dans un premier temps. L’espérance de vie frisait les 69 ans.

Années 1960

Le fédéral instaurait le Supplément de revenu garanti (SRG) pour les personnes âgées à faibles revenus. L’admissibilité pour la Sécurité de la vieillesse s’abaissait quant à elle graduellement à 65 ans.

C’est pendant cette décennie que le Québec se dota de la Régie des rentes du Québec (RRQ) en 1966. L’âge normal de la retraite est alors passé de 68 à 65 ans graduellement dans la belle province. C’est aussi durant cette période que la Loi sur les régimes supplémentaires de rentes fut instaurée.

On pouvait alors espérer vivre jusqu’à presque 72 ans en moyenne au Canada.

Années 1970

Peu de changements, outre que les REER s’étendaient maintenant à l’ensemble des salariés québécois. L’espérance de vie canadienne grimpait d’environ 1,5 ans en moyenne également.

Années 1980

La Sécurité de la vieillesse fédérale exige désormais un remboursement sur les impôts des personnes à revenus élevés.

Au provincial, le RRQ instaure l’âge de la retraite anticipée à 60 ans mais augmente le taux de cotisation au régime.

L’âge obligatoire de la retraite est également aboli durant cette période et l’espérance de vie dépassait alors pour la première fois respectivement les 76, puis les 77 ans.

Années 1990

Les taux de cotisation au provincial continuent d’augmenter au cours de cette décennie. La Loi sur les régimes complémentaires de retraite (RCR) est adoptée. La moyenne canadienne d’espérance de vie dépasse alors 78 ans.

Depuis les années 2000

Une consultation publique a lieu pour adapter le régime québécois. On met alors aussi en place des mesures pour encourager les retraites dites progressives.

Augmentation des bénéficiaires

Il y avait un peu plus de 400 000 bénéficiaires au régime de base fédéra en 1970. 37 ans plus tard, ce nombre avait presque triplé (2,8 fois).

Au Québec, seuls 45 000 personnes bénéficiaient du RRQ en 1970. Considérant l’apport des femmes sur le marché du travail ainsi que l’âge minimal de la retraite qui a diminué entre cette année-là et 2007, les bénéficiaires provinciaux étaient tout de même 27,8 fois plus nombreux.

Proportion des cotisants au RRQ

graphique RRQ - cotisants VS bénéficiaires

En 1990, il y avait 4 cotisants pour un bénéficiaire. En 2014, seulement 2,17 travailleurs cotisaient pour chaque bénéficiaire.

Notez qu’en 2015, l’espérance de vie au Canada dépasse 81 ans.

SOURCES:
Historique de Retraite Québec
Perspective Monde, Université de Sherbrooke
Statistiques Canada
Retraite Québec, Évolution du régime